Le RIO guide les femmes à l’engagement dans la résolution pacifique des conflits.

Brève: L’atelier SCP/RDC 2020 a bel et bien eu lieu malgré la covid19
septembre 5, 2020
Face aux jeunes, l’église plante une graine dans la revendication non-violente des conflits en RDC.
octobre 1, 2020

Le RIO guide les femmes à l’engagement dans la résolution pacifique des conflits.

Les femmes leaders venues des hauts plateaux des territoires de Mwenga, Fizi et Uvira dans la province du Sud-Kivu à l’est de la République Démocratique du Congo sont déterminées à pacifier ces milieux. Ces territoires connaissent des conflits intercommunautaires reçurent qui causent d’innombrables dégâts allant aux tueries intercommunautaires.

Au cours d’une formation organisée à Bukavu par le Réseau d’Innovation Organisationnelle centre Régional de Paix, RIO, dans le cadre de l’académie des femmes pour la paix, ces femmes ont bénéficié des connaissances qui vont désormais les permettre à travers des réconciliations de restaurer la paix dans leurs entités habituelles.

Pour la coordinatrice adjointe du RIO, madame Odile Bulabula Mbila, le choix de ces communautés des hauts plateaux d’Uvira Fizi Et Mwenga est justifié par le niveau des conflits dans ces milieux causés par l’activisme des groupes armés. Elle est aussi rassurée sur la contribution des femmes leaders locales afin d’apporter un changement pour lutter contre ce fléau qui divisèrent les communautés.

En se renforçant de la résolution 1325, qui est une résolution Onusienne, adoptée à l’unanimité le 31 octobre 2000 par le conseil de sécurité des Nations unies, qui concerne le droit des femmes, la paix et la sécurité, le RIO travaille avec les femmes leaders.

Odile B : « Nous reconnaissons les efforts fournis par le gouvernement à tous les niveaux, mais nous avons pensé organiser un espace scientifique qui offre aux femmes la possibilité de pouvoir se former, échanger leurs expériences en matières de restauration de la paix en vue de stopper ces conflits par ce que nous avons le soutien de la résolution 1325 des Nations unies qui sollicitent l’implication des femmes dans les actions de paix en RDC, car l’académie des femmes c’est un espace de renforcement des capacités aussi un espace de définition des stratégies pour affronter les questions de conflits et toutes les divisions internes au niveau de notre pays »

Précisons que la résolution 1325 a préconisé une approche globale. Elle a exhorté les États membres à assurer une plus grande représentation des femmes à la prise de décision dans les institutions et les mécanismes nationaux, régionaux et internationaux en vue de la prévention, de la gestion et du règlement des différends .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *