L’interculturel au sein du SCP

La gestion de l’interculturel et des préjugés

La gestion de l’interculturel et des préjugés est un facteur clé dans la collaboration entre l’organisation du Sud et le professionnel du Nord. Pendant l’atelier du lancement du SCP/EED dans les Pays des Grands Lacs (mars 2007), les participants se sont exercés dans un jeu interculturel sur les préjugés entre noirs et blancs.

Les résultats de ce jeu ont révélé la force des préjugés, mettant en danger la richesse de l’interculturel.Le jeu consistait à ressortir quelques caractéristiques ou perceptions liées aux « Noirs » et aux « Blancs ». Chaque participant devait donner un exemple par catégorie. Voici ce qui est ressorti :

Eléments caractéristiques des Noirs : (écrits par les Noirs et les Blancs) Eléments caractéristiques des Blancs : (écrits par les Noirs et les Blancs)
  • Blessent beaucoup par la parole Sincérité
  • Ils accusent toujours leurs frères et sœurs à nous Très religieux
  • Non respect de temps, élasticité du temps
  • Pas organisé, beaucoup de chaos Attentiste
  • Manque d’initiative
  • Malin
  • Mendicité
  • Mendiant
  • Menteurs
  • Hypocrite
  • Noir ne lit pas
  • Agit avant de réfléchir
  • Irrationnels
  • Toujours en retard Ils sont toujours en retard
  • Les Noirs/Africains aiment rire et danser
  • Esprit de domination des Noirs pauvres
  • Manque de confiance en soi
  • Strict
  • Indiscrets
  • Le Blanc n’est pas direct
  • Ponctuel et riche
  • Manque de flexibilité
  • Arrogant
  • L’argent du projet appartient au blanc
  • Très strict, trop organisé
  • Manque de confiance
  • Ont des préjugés
  • Font toujours des pressions
  • Travailleurs
  • Ils veulent savoir tous de nous mais ils ne nous disent pas tout sur eux Manque de respect
  • Les intérêts avant toute chose
  • Ils pensent qu’ils « savent tout »
  • Ils ont une mauvaise odeur

 

L’interprétation de ce tableau a montré comment les stéréotypes liés à la couleur de la peau sont encore vivaces et risquent d’éloigner des partenaires au lieu de les rapprocher si on n’en devient pas conscients.

La prédominance du « négatif » dans l’ensemble du tableau montre le peu d’intérêt que l’on porte aux qualités des uns des autres. Ce sont ces types d’éléments qui sont parfois utilisés en situation de tension et qui engendrent facilement l’escalade