ATELIER DE REFLEXION ET D’ACTIONS PROSPECTIVES DE LA DFF-OPAS

La Dynamique Femme et Famille sensibilise sans cesse les jeunes du Kongo Central sur la paix.
février 14, 2019
La transformation des conflits au sein des écoles au Congo.
février 25, 2019

ATELIER DE REFLEXION ET D’ACTIONS PROSPECTIVES DE LA DFF-OPAS

 

 Motivation de l’atelier

La Dynamique Femme et Famille, DFF-OPAS, est une organisation en plein processus d’appropriation d’un nouveau statut, avec des nouveaux acteurs/actrices qui entrent en scène, une équipe de travail qui vit certainement des anxiétés et mais engagée dans une volonté d’affranchissement, d’autonomisation. Une équipe avec une volonté de travailler autrement, dans un nouveau cadre légal et assurer son avenir.

Une organisation qui est en train de quitter le statut d’un service technique d’Eglise et de s’approprier le nouveau statut d’ONG créée par l’Eglise. Une ONG qui nait dans un contexte caractérisé entre autres par une existence de plusieurs ONG, par des difficultés croissantes dans la mobilisation des ressources financières, dans la mobilisation des ressources humaines qualifiées, disponibles et fidélisées.

Des grands défis se posent à l’équipe mais aussi aux organes de la nouvelle organisation qui devra s’outiller pour faire face à toutes ces nouvelles pratiques, ces nouvelles réalités.

Que des questions, d’anxiétés mais aussi d’espoir pour aller de l’avant et relever des défis qui se posent…

La direction générale de la DFF OPAS, s’est donc résolue de prendre un temps pour réfléchir ensemble, en équipe, avec les acteurs qui gèrent au quotidien, les acteurs – décideurs, les bénéficiaires habituels, etc…

Ainsi, cette réflexion a été conduite par une personne ressource –externe en la personne de Monsieur Donat TUNAMAU VEMA, consultant indépendant en vue de permettre aux acteurs entre autres,

  •  De se tracer des alternatives pour mieux relever les défis individuels et collectifs;
  •  De donner une forme à leur avenir commun;
  • D’ analyser des potentiels de travail en vue d’assurer une continuité dans les activités et en même temps donner le message aux bénéficiaires et autres partenaires et adopter et afficher un comportement nouveau,

Ainsi, l’atelier a connu la participation de 15 personnes dont 10 femmes et a eu comme résultat, l’élaboration d’un cadre stratégique de la DFF-OPAS allant de  2019 à 2039 soit 20 ans.

D’après

Charlotte UMBA YAULA

Suivi Evaluation et capitalisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *