[EIRENE] Bulletin d’information n°4 – La différence qui crée le beau

les élèves Congolais et Rwandais ne veulent plus ses haïr
décembre 4, 2018
La Dynamique Femme et Famille sensibilise sans cesse les jeunes su Kongo Central sur la paix.
février 14, 2019

[EIRENE] Bulletin d’information n°4 – La différence qui crée le beau

EIRENE Numéro 4 - La différence qui crée le beau

EIRENE Numéro 4 - La différence qui crée le beau

Sommaire

La diversité fait notre force ! ——————————————————————— 04

SY Issaka Maman Tahirou

 

Quand les oubliés reçoivent un « visage » ! ——————————————————————— 06

Quand les oubliés reçoivent un « visage » !

 

La production minière de Luntukulu enfin connue ! ——————————————————————— 08

Quand les oubliés reçoivent un « visage » !

 

Une école du « vivre ensemble »  ——————————————————————— 10

Evariste Nimubona & Soumana Kailou

 

Djuma Sibatwa ou « bâtisseur de ponts » !   ——————————————————————— 12
Jacques Asunge & Evariste Mfaume

« Maman courage » n’est plus !  ——————————————————————— 14

Pacifque Muliri

 

La diversité fait notre force !

La différence crée le beau. C´est pourquoi, EIRENE contribue à la lutte contre la discrimination en général et le racisme en particulier. Notre monde est actuellement le théâtre des conflits complexes et EIRENE travaille sur les enjeux tels que le pouvoir, l’idéologie ou l’identité. EIRENE tente d’influencer le jeu de partage de ressources ainsi que celui des relations entre les acteurs.

Lors d’une conférence internationale d’EIRENE en 2017

Lors d’une conférence internationale d’EIRENE en 2017

Depuis 2016, EIRENE s’est engagé dans un processus de changement institutionnel, avec une forte sensibilité au racisme. Ainsi, plusieurs questions ouvertes sont en discussion, entre autre celle de savoir si tout conseiller expatrié doit être européen.
Du coup s´invitent aussi dans le débat les questions de sensibilités de coopération entre les experts noirs et blancs et de clarification des rôles entre les experts et les Coordinateurs d’EIRENE, surtout sur la dimension hiérarchique. D’autres sujets, entre autres le regard que les partenaires et le personnel local portent sur les privilèges accordés aux conseillers expatriés (noirs et blancs) sont également abordés sans faux-fuyants.

Chez EIRENE, le racisme est désormais un sujet transversal. Le « mainstreaming » sur le racisme est présent dans toute la chaîne de travail depuis le choix de l’expertise internationale jusqu’aux traitements et avantages divers dans la mise en œuvre des projets collaboratifs. Ces derniers sont mis en œuvre en consortium avec des organisations locales. De fait, c´est la raison pour laquelle, un mécanisme de transparence et de gestion consensuelle des défis a été instauré à travers l’institutionnalisation d’un « Ombudsman » et la détermination prochaine des points focaux au niveau des différentes régions d’intervention.

Lire le document au format PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *