Au Congo un professeur  veut être médiateur des conflits
août 7, 2018
Découvrez la collaboration des membres du SCP/RDC
août 13, 2018

CORACON facilite le dialogue avec les occidentaux

Les visiteurs de l’Allemagne échangent avec les collaborateurs à Goma. Pour vous donner l'idée comme on peut le faire vous pouvez visiter le même élément sur le site de Coracon

CORACON a accueilli des visiteurs de l’Allemagne. Les représentants de l’organisation Pain pour le Monde (PPLM) ont échangé avec des journalistes, étudiants, des militants des mouvements citoyens et des activistes de la société civile sur la situation en République démocratique du Congo (RdC).

Reinhard Palm, chef du département Afrique à PPLM, Julia Seibert, conseillère pour les projets de l’éducation et Lars Meissner, responsable pour le financement des petits projets, voulaient connaître la réalité sur la vie de la population congolaise.

Les activistes des mouvements citoyens ont montré que la situation est difficile dans tout le pays. Ils ont critiqué le fait qu’ils ne soient pas libres de dénoncer ce qui complique la vie de la population. C’est par exemple le manque d’infrastructure et le non-respect des droits humains. Ils disent que certains parmi eux sont souvent arrêtés après des manifestations qu’ils organisent.

De leur part, les journalistes pensent qu’ils sont aussi coincés. Ils déplorent le fait qu’ils n’ont pas accès à toutes les informations. Et d’ajouter qu’ils taisent quelques fois certaines informations par ce qu’ils ont peur pour leur vie. Dans cet entretien avec la délégation de PPLM, ils ont avoué leur crainte de dénoncer ce qui ne va pas bien dans le pays sous peine d’être arrêtés ou kidnappés.

Par ailleurs, les membres de la société civile ont dit qu’ils ne sont pas à l’aise dans leurs activités de formations sur les droits civiques. Ils ont informé les visiteurs allemands que les autorités les menacent quelques fois. C’est par exemple les agents du service de renseignement qui veulent prendre part aux activités de la société civile alors qu’ils ne sont pas invités. La présence de ces agents de l’État empêche les participants à s’exprimer librement quand il s’agit d’une réflexion ou l’on invoque des aspects liés à la gouvernance.

Les visiteurs de PPLM ont aussi participé dans une émission débat de la radio Radio Tayna implantée en ville de Goma, à la quelle prenaient aussi part Justin MWANATABU et Etienne KAMBALE, deux acteurs de la société civile. La radio Tayna est un membre du CORACON et c’est le journaliste Reagan Mwanaweka qui était le modérateur de cette émission.

Les intervenants ont discuté sur la pacification de la province du Nord Kivu. Une entité qui connaît depuis longtemps l’insécurité due à une multitude des groupes armés et du banditisme. Les visiteurs de l’Allemagne ont expliqué comment ce pays en Europe est parvenu à se réorganiser après la deuxième guerre mondiale. Écoutez ici en anglais et français ce que Reinhard Palm et Julia Seibert disent.

PPLM aide CORACON pour que les radios membres puissent contribuer à un changement positif. Les deux visiteurs ont expliqué dans l’émission comment PPLM soutient le développement au Congo. Écoutez ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *