Construire la paîx : Notre travail pour le changement
septembre 25, 2017
L’approche genre : le travail pour la paix et la lutte contre la discrimination
septembre 26, 2017

Coup dur pour la population de Masisi

Les habitants de Masisi s’expriment librement à la tribune populaire sur les conflits dans la région et l’impact du départ des casques bleues

Le retrait du contingent de la Monusco (Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en République démocratique du Congo) dans le territoire de Masisi pose des problèmes à la population de ce coin de la province du Nord Kivu. C’est le résumé d’une tribune d’expression populaire que le collectif des radios et télévisions communautaires du Nord Kivu (CORACON) a organisé avec la radio communautaire de Masisi avec le soutien de l’organisation PAIN POUR LE MONDE.

 

Selon un des 30 participants de la tribune, la présence de la Monusco dans cette zone a permis à la population de comprendre ce que c’est les droits humains et comment alerter en cas de violation.

Un autre habitant de Masisi a ajouté que le contingent des Nations Unies apportait un soutien aux forces loyalistes dans les affrontements qui les opposaient aux groupes armés. Et d’ajouter que la Monusco facilitait le transport entre Goma et Masisi ainsi que l’accès à Internet ; des facilités qui appartiennent maintenant à l’histoire dans ce territoire.   Depuis le départ récent du contingent de la Monusco, les habitants n’osent plus dénoncer la violation des droits humains. Ils ont peur de subir des représailles. Ils  regrettent aussi la persistance des groupes armés dans cette zone.

 

Par ailleurs, la population locale dénonce le fait de voir que ces forces onusiennes n’ont pas soutenu l’économie locale puisque la plupart de leurs approvisionnements en vivres et non vivres se faisait  en dehors de Masisi.

.

La tribune d’expression populaire a eu lieu à Masisi-Centre, au chef-lieu du territoire,  ce mercredi 23 août. CORACON l’a organisée dans le cadre de son projet SOTE PAMOJA KWA AMANI. L’activité a réuni une quarantaine de  jeunes et des représentants de différentes organisations de la société civile et des autorités locales. L’objectif du projet est la promotion du débat sur la consolidation de la paix dans un contexte politique marqué par les conflits.

 

Gracias Mwanza

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *