Théâtrepour la Paix : Le travail du SCP au Cameroun, en RD Congo, au Népal, au Rwanda, en Sierra Léone, au Sud-Sudan et en Ouganda

La recherche-action : une base du travail pour la paix
septembre 20, 2017
Construire la Paix : La jeunesse au coeur du travail pour la paix
septembre 23, 2017

Théâtrepour la Paix : Le travail du SCP au Cameroun, en RD Congo, au Népal, au Rwanda, en Sierra Léone, au Sud-Sudan et en Ouganda

*

Intervention de spectateurs pendant une séance de théâtre-forum au Rwanda

Introduction

En Afrique – comme ailleurs dans le monde -, il existe divers modes d’expression et d’échanges sociaux que nous développons tout naturellement au quotidien. La prise de parole publique, la gestuelle, le conte, le mime, la déclamation, les histoires et chansons des griots, les soirées autour du feu, les formes de langage (verbal, gestuel ou collectif), la narration, etc. sont des formes de communication et d’éducation que l’on ne relie pas nécessairement à ce qui est communément connu sous le concept de théâtre. En général dans les villages et les villes africaines on n’a pas de scènes, de costumes et accessoires, de textes écrits ou de schémas prédéterminés, pourtant le mode théâtral fait partie de la vie quotidienne des gens. Bien sûr il y a également des artistes de théâtre africains. Pour ne donner que deux exemples : Les pièces du prix Nobel nigérian Wole Soyinka sont désormais de grands classiques. Des metteurs en scène comme le Sénégalais Sembene Ousmane ont utilisé l’art théâtral et le cinéma pour porter le débat sur les questions de gouvernance.

Le deuxième manuel pédagogique que nous publions à côté de la série Construire la Paix se penche sur le théâtre comme instrument de promotion de la paix, mais aussi d’éducation pour les jeunes générations. Des professionnels et des passionnés de théâtre travaillant dans les pays des Grands Lacs (RD Congo, Rwanda, Burundi, Ouganda et Soudan), en Sierra Leone, au Cameroun et au Népal nous présentent cette discipline comme une technique qui ouvre chez l’enfant et l’adulte, des horizons multiples au niveau de l’expression, du développement des facultés artistiques, mais permet aussi la réflexion et l’interpellation sur nos préjugés et nos valeurs. C’est un premier pas essentiel vers le changement sociétal. Le théâtre, c’est aussi la scène, le public et sa réaction et ses interactions avec le thème.

Parler de théâtre pour la paix, c’est penser un projet de communication qui débouche sur une représentation dans laquelle les adultes et les jeunes participent activement et apprennent à devenir acteurs de leur propre avenir. Nous publions ce manuel à un moment où l’épidémie de fièvre Ebola met à rude épreuve les peuples des pays de l’Afrique de l’Ouest dont le Liberia et la Sierra Leone où Pain pour le Monde travaille avec des partenaires locaux et des professionnels d’appui dans des programmes du Service Civil pour la Paix (SCP). Cette situation est en large partie liée aux défaillances des systèmes de santé dans des pays qui sortent à peine de guerres meurtrières et crée parallèlement une hystérie difficilement gérable en Occident.

JPEG - 86.2 koJPEG – 86.2 ko

Interaction avec les spectateurs pendant la représentation

Or même dans les pays concernés, il y a un grand danger d’exclusion et de marginalisation des populations concernées, de destruction de solidarités et de tissus sociaux nécessaires à la survie. Pourtant nos collègues locaux sur place nous montrent qu’il ne faut pas baisser les bras, mais tout faire pour conscientiser et armer les populations contre cette terrible maladie. Les superstitions et la rumeur ambiante n’aidant pas, il se développe des comportements nocifs dans l’inconscient populaire. Il faut trouver des moyens d’expression originaux et ambitieux pour faire connaître les risques, pour créer les réflexes nécessaires à la survie chez tous les concernés, des manières de faire, des attitudes et des comportements qui vont freiner l’évolution de la maladie et permettre de la contrôler pour la vaincre à terme.

Dans ce manuel, le réseau SCP partage les expériences de quelques personnes et organisations qui ont utilisé le théâtre comme outil de communication pour le changement et la paix. Il y a des bases théoriques, des exemples concrets par rapport aux contenus et des techniques et méthodes que nous voulons rendre accessibles à un plus grand nombre de personnes. L’objectif ne peut être de faire de vous des professionnels du théâtre, mais vous y trouverez des techniques, des astuces, des expériences et le vécu de personnes ayant une expérience dans cette discipline.



Interaction avec les spectateurs pendant la représentation


Peinture sur corps pour l’expression symbolique

Ce contact vise à démystifier le théâtre et à l’ajouter à la boîte à outils des activistes du réseau SCP. Le théâtre comme outil de réflexion, de communication et d’expression d’émotions et de points de vue qui peuvent être diamétralement opposés, peut permettre une ouverture dans des situations lourdes à porter, dans des impasses qui paraissent sans issue et dans des conflits entre personnes et communautés. Toutes les expériences décrites dans ce manuel ont été développées de façon communautaire avec l’aide de professionnels d’appui et d’artistes africains expérimentés.

Nous remercions Charlie Haffner, Jeanne Medom, Claus Schrowange, Silvia Stroh et nos collègues de la GIZ SCP du Népal pour leurs contributions éclairantes et riches. De nombreuses photos illustrent les textes et permettent de mieux sentir les émotions et les déclics qui se sont passés sur scène et dans le public. Nous souhaitons que cette publication permette également de créer des liens et des échanges entre les différents acteurs qui font avancer cette approche en Afrique, Asie et Amérique Latine.

Octobre 2014
Flaubert Djateng et Christiane Kayser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *